Le référendum d’initiative citoyenne est une des clés de la vraie démocratie telle qu’elle pourrait s’appliquer de nos jours.
Un réel rempart contre les abus de pouvoir de tous types, ainsi qu’une solution pour l’intégralité des sujets qui concerne la gestion politique, au niveau local comme global.
Un peuple ouvert d’esprit, avec un peu de fierté (un minimum) et en paix, saura gérer cette nouvelle situation.
Du temps pour étudier les dossiers, qui seront épurés de leurs termes qui sont bien loin actuellement du langage citoyen, et intelligence collective programmée faisant, ce qui appartenait croyait-on, seulement aux "experts" de la politique devient................... accessible aux citoyens.

Bonne chance à nous!

 

Définition.

Le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) est une procédure législative dont l’initiative appartient aux citoyens et qui leur d’imposer un référendum pour prendre une décision concernant la Constitution, les lois, les règlements...
On dit aussi référendum d’initiative populaire.

Dans notre système politique dit «  représentatif » les citoyens, leur bulletin mis dans l’urne, sont réduits au silence alors qu’ils souhaiteraient pouvoir reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde par référendum d’initiative citoyenne(RIC)  à tous les niveaux territoriaux. (Source Article3.fr)

Le RIC a  de nombreux effets bénéfiques :          

Garantie, et à 100% du respect des promesses. 
En effet elles seraient soit tenues par le candidat élu et sa majorité, soit soumise à référendum par des citoyens estimant bénéfique de les faire adopter au plus vite…          

Donner aux citoyens la maîtrise de leur destin.
En pouvant imposer des référendums en toutes matières y compris en matière de traité.          

Favoriser la concertation.  
Le risque de voir sa décision soumise à référendum  pour abrogation  incitera le «  Pouvoir »  à pratiquer une véritable concertation avec les syndicats. Ceux-ci, ou des citoyens mécontents des résultats des négociations pourront, en tous cas, en appeler à l’arbitrage de la population concernée.          

Favoriser la stabilité juridique.          
Depuis des décennies, les citoyens subissent des réformettes partisanes plus ou moins détricotées à chacune des 7 alternances. Alors que la  garantie d’une certaine stabilité juridique est un facteur très favorable notamment aux investissements, nécessaires à la réduction du chômage. Si une loi adoptée par un camp, n’est pas soumise à un RIC abrogatif, ou en triomphe, en cas d’alternance elle ne sera pas remise en cause le peuple l’ayant « avalisée ».          

Eviter le gaspillage d’argent public.
En pouvant se prononcer préventivement sur tout projet pharaonique ou inutile           

Arme anti-corruption.  
La grande distribution par exemple ne voudra plus «  acheter » des permis de construire de création ou d’extension, s’ils peuvent être remis en cause par RIC.          

Favoriser l’égalité des chances.
Pas besoin de tracteurs, de camions ou de trains pour se faire entendre et soumettre à référendum une juste proposition.

(Source Article3.fr)

B. Lebrun