Voici les premiers points de notre programme…

« Le fonctionnement d’un Etat n’est jamais qu’une volonté de femmes, d’hommes et de priorités »

Objectif fondamental : le « mieux vivre » en corrélation avec la déclaration universelle des Droits de l’Homme (de l’Humain)

EMPLOI – SOCIAL – LOGEMENT

Mise en place de l’ALLOCATION UNIVERSELLE sur base d’un montant de 1500 €, adaptable en fonction du coût réel de la vie, et ce dès l’âge de 18 ans.

  • Augmentation du pouvoir d’achat ;
  • Amélioration de la vie sociale et du bien-être ;
  • Augmentation des échanges économiques ;
  • Augmentation de l’emploi ;
  • Amélioration du tissu familial ;
  • Logement plus abordable ;
  • Accès égalitaire pour les jeunes aux études supérieures ;
  • Diminution du travail au noir ;
  • Diminution des coûts allocations d’insertion, CPAS, pensions, allocations familiales ;
  • Diminution des frais de fonctionnement des différentes institutions.

SYSTÈME POLITIQUE BELGE

Mise en place d’un PARLEMENT CITOYEN (élus, élus tirés au sort, experts) ;

  • STOP à la prolifération d’élus politiques ;
  • STOP à la prolifération d’institutions coûteuses et redondantes (Communautés, régions, provinces, communes, …intercommunales)

Mise en place du REFERENDUM D'INITIATIVE CITOYENNE d’où la nécessité de changer la Constitution afin de rendre, notamment, la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (de l’Humain) contraignante et pour donner la possibilité aux citoyennes/citoyens de s’exprimer quant aux décisions à prendre ;

SORTIR de l’EUROPE  ( Quitter l'Europe via l'article 50 ) telle qu’elle est actuellement à savoir une Europe des capitaux et non une Europe de l’humain. Bruxelles, capitale de l’Europe alors que les bruxellois sont de plus en plus pauvres… ;  

SORTIR de l’OTAN car nous n’avons pas les moyens.

ENSEIGNEMENT

  • Mise en place d’un SEUL RESEAU (la religion relevant de la sphère privée) ;
  • Un SEUL Ministre;
  • Rendre l’enseignement aux enseignants.

ECONOMIE

  • CHASSER la FRAUDE FISCALE ;
  • CESSER les cadeaux fiscaux ;
  • REDUIRE les COTISATIONS SOCIALES ;
  • AIDER les PME et associations locales ;
  • EXONERER des charges sociales pendant 3 ans la personne qui se lance pour la première fois comme indépendant ;

CULTURE

RENDRE la culture accessible à toutes et tous.

RELIGION

DISSOCIER le religieux du politique. La religion relève de la sphère privée et chacun a le droit de croire sans que le politique n’émette de réserve quant aux signes extérieurs d’appartenance.

SECURITE

ASSURER un meilleur contrôle des frontières ainsi que des voies navigables, des gares et des aéroports.

ECOLOGIE

  • REMPLACER les énergies fossiles et les centrales nucléaires, tout ce qui se rend complice de la destruction de la terre ;
  • PERMETTRE à la recherche de FINALISER ses projets en la matière ;
  • PERMETTRE à toutes et tous l’accès aux technologies « propres ».

Toutes les économies réalisées dans la simplification du système suffiront à elles seules de financer tout le reste.

#MouvementCitoyensLibres

— Version en néerlandais – Merci à Philippe Renaux pour sa précieuse aide

Progamma

Ziehier de eerste punten van ons programma…

« Het functionneren van een Staat is niet anders dan de wil van vrouwen, mannen en hun prioriteiten »

Basisdoelwit: een beter leven in verband met de universele verklaring van de Mensenrechten( Mens)

WERK-SOCIAAL-WONING

Een universele uitkering vaststellen op basisvan een 1.500 E, en toe te passen aan de werkelijke kost van het leven en dit vanaf 18 jaar.

*Opslag van de koopkracht

*Verbetering van het sociale leven en welzijn

*Toeneming van de vrije handel

*Verhoging van de werkstelling

*Verbetering van de familiale band

*Betere toegang aan een woning

*Gelijke toegang aan de studies (voor de jeugd)

*Vermindering van het werk »in het zwart »

*Vermindering van de sociale kosten, OCMW, pensioenen, kindergeld :

*Vermindering van de functionele kosten van verscheidene instituties

BELGISCH POLITIEKSYSTEEM

Oprichten van een BURGERSPARLEMENT (met afgevaardigden, lotelingen,experten)

*STOP aan de vermenigvuldiging van de afgevaardigden

*STOP aan de spreiding van kostbare instituties (Gemeenschappen, regio’s, provincies, gemeente, tussengemeente)

De Grondwet veranderen om het REFERENDUM te oprichten en om de Universele Verklaring van de Mensenrechten bedwingbaar te laten worden. Doel : de burgers zelf laten beslissen.

Uit de huidige EUROPESE UNIE STAPPEN, nu gebaseerd op kapitaal en niet op de mens. Brussel, hoofstad van Europa terwijl er hier steeds meer arme mensen zijn.

Uit de NAVRO stappen, te duur voor ons.

ONDERWIJS

*Een enkelvoudig netwerk scheppen (godsdienstbehoorttot het privé-leven)

*Het onderwijs terug aan de leerkrachten geven.

ECONOMIE

*FISCALE FRAUDE BESTRIJDEN

*Fiscale « cadeaus » VERWIJDEREN

*SOCIALE BIJDRAGEN VERMINDEREN

*KMO’s en plaatselijke ondernemingen helpen

*Sociale contributies AFSCHAFFEN voor beginnende zelfstandigen tijdens hun eerste 3 jaar.

CULTUUR

*Cultuur voor IEDEREEN TOEGANKELIJK maken.

GODSDIENST

Politiek en Godsdienst SCHEIDEN . Godsdienst maakt deel van het privé leven en iedereen gelooft in wat hij of ze wil, politici mogen niet beslissen welke uiterlijke tekens te verwerpen.

VEILIGHEID

VERBETEREN van de controles over grenzen, vaartwegen, stations en vliegvelden.

ECOLOGIE

*VERVANGEN van kernenergie en kerncentrales die de aarde vervuilen.

*BEVORDEREN de de ecologische recherche ;

* » CLEANE » technologieën voor iedereen toegangelijk maken.

Alle besparingen, gemaakt door de vereenvoudiging van onze structuren zullen al onze doeleinden financieren.

#VrijeBurgersBeweging

 

Bonjour et merci de considérer votre adhésion au Mouvement Citoyens Libres

Il y a plusieurs moyens d'adhérer à ce mouvement.

  • Adhérent : Voir cotisation
  • Militant :  Cotisation adhérent + actions personnelles
  • Sympathisant : Cotisation adhérent + Dons 

 

L'adhérent participe à la vie du parti et le soutien financièrement

Le militant est un adhérent qui décide d'investir de son temps pour le parti et ses idées

Le sympathisant est un adhérent qui décide d'investir des ressources plutôt que du temps pour le parti et ses idées

 

Cotisation (Statuts ASBL)

Toute personne qui désire devenir adhérent doit verser la somme de 20 euros (cotisation annuelle, 1er membre de famille) ou 5 euros/an (autres membres d’une même famille) ou 7.5 euros/an (étudiants, pensionnés, demandeurs d’emploi, handicapés,…) ou 40 euros/an (Cotisation de soutien). Les cotisations versées pour être membre de MCL sur le compte de L’ASBL ne constituent pas le paiement de la cotisation pour être membre de L’ASBL mais bien l’adhésion au Mouvement Citoyens Libres.

 

Quel que soit le choix de votre niveau de participation, il vous est demandé de remplir et signer la charte et de nous l'envoyer par courrier électronique ou par poste à l'adresse du président.

Vous pouvez verser votre cotisation sur le compte bancaire de L’ASBL en notant précisément vos nom, prénom, et niveau choisi. 

 NUMERO DU COMPTE : BE70 7320 3736 1825

Si vous choisissez de signer la charte par email, envoyez là à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec comme titre ADHERER

 

DONS:

Il vous est également loisible, à tout moment de faire un don à l'ASBL en utilisant le bouton paypal se trouvant sur la droite des pages du site.

 

 

Mise en place de l’ALLOCATION UNIVERSELLE sur base d’un montant de 1500 €, adaptable en fonction du coût réel de la vie, et ce dès l’âge de 18 ans.

  • Augmentation du pouvoir d’achat ;
  • Amélioration de la vie sociale et du bien-être ;
  • Augmentation des échanges économiques ;
  • Augmentation de l’emploi ;
  • Amélioration du tissu familial ;
  • Logement plus abordable ;
  • Accès égalitaire pour les jeunes aux études supérieures ;
  • Diminution du travail au noir ;
  • Diminution des coûts allocations d’insertion, CPAS, pensions, allocations familiales ;
  • Diminution des frais de fonctionnement des différentes institutions.

Financement :

Méthode de Financement par Pascal Masarotti

Pour le MCL, la mise en place et l'application de celle-ci est une priorité et l'un des piliers de notre programme humain!..

Nous tenons à rappeler que l'allocation universelle est LA solution dans un monde qui évolue sans cesse et qu'elle répond parfaitement aux nombreux problèmes provoqué par la politique menée par nos dirigeants depuis des décennies....

L'allocation universelle et inconditionnelle de 1500 euros /mois assortie d'une mesure favorisant la transformation des temps plein de 38 heures en temps plein de 19 heures est inscrite en priorité dans le programme du MCL

Les frais "de fonctionnement" et le coût des institutions avoisinent déjà les 105 milliards d'euros à l'heure actuelle (ne sont pas comptabilisé les frais de certains Ministères et autres fonctions Ministérielles vouées à disparaître) sur les 150 milliards nécessaires à l'application de l'AU..

 

L'allocation universelle, c'est bel et bien LA solution pour contrer bien des problèmes de notre société d'aujourd'hui :

-Mettre un terme à la pauvreté
-Stopper net le chômage
-Créer une multitude d'emploi en favorisant les mi-temps
-Resserrer les tissus sociaux et familiaux
-Une relance immédiate de l'économie
-La fin de la fraude sociale
-La possibilité de choisir son mode de vie, son emploi et ne plus vivre dans une société de privation, de division et de stigmatisation
-Rendre la dignité, la liberté et l'équité à chaque citoyen
-Favoriser la création de petites entreprises en donnant l'occasion à chacun de pouvoir travailler pour soi
-Eliminer le stress grandissant de manière inquiétante pour la majorité d'entre nous
-Se passer d'institutions trop nombreuses et très coûteuses qui n'offrent aucunes solutions mais qui justifient d'une politique absurde et à contre temps des réalités d'aujourd'hui
-Laisser à nos aînés le soin de profiter d'un repos bien mérité après leur carrière professionnelle
-Ne plus s'acharner sur les "plus faibles" et laisser nos semblables souffrant de handicap mener une vie conforme et digne malgré leur situation très difficile
-Offrir de réelles possibilité d'avenir à nos jeunes, nos enfants et nos petits enfant
-Juste une logique dans un monde qui évolue sans cesse et dont la technologie remplace petit à petit la main d'œuvre humaine
-Etre solidaire entre nous de la naissance à notre fin de vie
-Le respect de notre constitution et de la déclaration des droits de l'homme, de la femme et des enfants
-La fin du placement des amis, des amis des amis à la tête d'institutions qui n'auront plus lieu d'exister......................................................................................

Cette application humaine dans un nouveau modèle de société pourra, à titre d'exemple, se passer de :

-L'ONEM, organisation comptant 30 administrations réparties dans notre pays en plus de l'administration centrale située à Bruxelles ainsi que de ses 5200 collaborateurs et des frais nombreux et très élevés liés au fonctionnement de cette institution (ordinateurs, loyers, téléphonie, électricité, eau, chauffage, etc....)

-Le Forem, ses trois directions générales et ses 4 directions territoriales, ses milliers de collaborateurs, ses bâtiments, ses infrastructures, ses frais nombreux en achat de matériels et ceux liés au fonctionnement (idem qu'à l'ONEM)

-Le CPAS et ses 589 bureaux répartis dans chaque commune de notre pays et dirigés par le Conseil de l’Action Sociale dont ses membres sont appelés les conseillers de l’action sociale. Ce sont des mandataires politiques, élus par le Conseil communal après chaque élection communale. Un nouveau Conseil de l’Action Sociale est donc élu tous les 6 ans mais ces membres ne sont pas élus directement par la population (il s’agit d’une élection locale mais « indirecte » ou « au second degré »).

Le nombre de membres du Conseil de l’Action Sociale dépend de la taille de la commune. Il varie de 9 (pour les petites communes) à 15 (pour les plus grandes). 
Economie également sur les nombreux frais liés au fonctionnement des 589 bureaux (ordinateurs, loyers, téléphonie, électricité, eau, chauffage, etc....) et sur les aides octroyées et qui ne seront plus nécessaires avec l'octroi de l'allocation universelle...

Ceci n'étant que trois exemples concrets, il est facile de comprendre que les mêmes économies plantureuses pourraient être réalisées sur avec l'office national des pensions, caisse d'allocations familiales, etc....

Le Mouvement des Citoyens Libres est le SEUL parti politique citoyen qui se dresse contre ce système, le remet en question et qui propose un autre modèle de société basé sur la déclaration universelle des droits de l'homme, de la femme et de l'enfant....Reconstruisons ensemble l'avenir de nos enfants et petits enfants, nous ne voulons plus être dirigé par une minorité qui impose ses lois inhumaines...Nous sommes la majorité!...Le MCL, c'est vous...c'est eux...c'est nous, tous ensemble, solidaires et unis..

 Le financement est là, sous nos yeux et à "portée de main"...il suffit juste d'y croire, de le vouloir et d'en faire UNE priorité!

  

Méthode de financement par Olivier Jacobs

Pour financer l'allocation universelle, je propose de faire exactement ce que font les banques à l'heure actuelle, enfin presque.

Le MCL milite pour une A.U. de 1500€/mois indexée au coût de la vie.

Prérequis:

Pour comprendre ma méthode, il faut connaître les termes Ex-nihilo (du néant) et Réserve Fractionnaire. Si ces termes vous sont étrangers, je vous invite à voir cette vidéo qui explique ce que la banque fait réellement :

Préambule:

L'Allocation est une somme d'argent due à chaque citoyen et ce, chaque mois, sans aucune condition. Pour la financer, il faut plusieurs étapes :

1- Quitter l'Eurozone, afin de récupérer notre monnaie souveraine, en effet, les pays européens ne sont pas libres de frapper monnaie selon leurs besoins, des règles strictes régulent la frappe.

2-  La Banque Nationale Belge doit être nationalisée et citoyenne, offrant des prêts aux citoyens à un taux fixe de 110%, non pas 3% ou 4% sur le long terme, qui vous font payer le double de la somme empruntée, mais bien un intérêt de 10% unique, si vous empruntez 100.000, vous rembourserez 110.000. La durée des prêts sera mise en corrélation avec la somme empruntée, et la capacité de remboursement du citoyen, avec un taux d'endettement maximum de 33%

3- Créer une monnaie nationale belge, j'aime le terme ECU pour le souvenir qu'il évoque, mais aussi pour une signification possible : Electronic Coin Unit. de valeur liée à l'euro, ou de valeur égale à l'euro lors de son lancement.

Fonctionnement:

La Banque Nationale Belge crédite votre compte bancaire de la valeur de l'Allocation Universelle, sur base de la réserve fractionnaire obtenue par les économies d'échelles, et/ou Ex nihilo pour le complément nécessaire.

Afin de ne pas plonger notre économie en crise due à une dévaluation, il faut rajouter à cela une astuce : Les emprunts octroyés aux citoyens (un emprunt réel, il ne s'agit pas de l'A.U.) serviront de contre-poids à la monnaie ex nihilo, en effet, les remboursements de ceux-ci, seront détruits.
La monnaie récupérée par la BNB retournera au néant, c'est de la monnaie d'usage, qui disparaît après utilisation.

En fait, la monnaie qui subsiste est la monnaie qui passe de mains en mains entre chacun des partenaires commerciaux, mais comme démontré ci-dessus dans la vidéo, l'argent n'est que dette, elle est toujours, sans exception, basée sur un emprunt.
A l'heure actuelle, les remboursements restent dans le circuit et enrichissent une élite avec de l'argent qui n'existe pas, dans le système proposé, l'argent retournera au néant, de là où il avait été tiré, afin d'équilibrer la balance.

Les 10% d'intérêts peuvent servir aux frais de fonctionnement de la banque, c'est une estimation qui peut varier selon les besoins, et qui sait, pourraient tomber à 0% quand la machine tournera d'elle-même.

Conclusion:

Le financement existe déjà, puisqu'il est pratiqué sans vergogne par des banquiers avides de bénéfices, nous en supprimons juste les abus.

Si un détail vous échappe, n'hésitez pas à demander complément d'information.

 

Pour le Mouvement Citoyens Libres:

Olivier Jacobs
Vice président MCL
02/10/2015

 http://www.mouvementcitoyenslibres.be

 

NB: Si vous recopiez ce texte, merci de laisser le nom de l'auteur original ainsi que le site du MCL.

 

Méthode de financement par Salvy Lentini

Alors, j'entends de loin ou de près, la question de savoir comment financer cette AU?

Les différentes pistes pour le financement de l'AU, seront des suppressions de toutes les autres aides sociales, telles que :
Le chômage, CPAS, maladie et invalidité, une partie des allocations familiales plafonnées identiquement; semblable pour chaque enfant, une fiscalité mieux adaptée, une chasse à la fraude fiscale, disparition de certaines exonérations d'impôts.

Suppression des institutions inutiles pour en revenir à un état de droit constitutionnel. Nationalisation d'une banque nationale belge gratuite qui financera cette AU.

Taxations des opérations bancaires et transactions financières. L'impact positif sera de rendre aux citoyens une richesse nationale par la collectivité, rendre un marché du travail plus accessible de par cette diminution du temps de moitié, une autre démarche de reconversion, un pouvoir d'achat décent et surtout un bien-être citoyen.

En Belgique, Écolo a proposé 600€ par citoyen de plus de 18 ans et 300 pour les plus jeunes pour un coût estimé à 100 milliards.

Le MCL, propose un montant de 1500€ pour les plus de 18 ans et une étude est en cours pour les moins de 18 ans. Les frais "de fonctionnement" et le coût des institutions avoisinent déjà les 105 milliards d'euros à l'heure actuelle (ne sont pas comptabilisés les frais de certains Ministères et autres fonctions ministérielles vouées à disparaître) sur les 150 milliards nécessaires à l'application de l'AU.

Salvy Salvatore Lentini
Secrétaire & MCL Communications

 

Méthode de financement inspirée par Simon Thorpe

Dans la vidéo qui suit, Simon Thorpe nous prouve qu'il est possible de vivre dans un monde pratiquement sans taxes, de diminuer fortement les impôts des personnes physiques, les impôts entreprises, d'éviter l'évasion fiscale en taxant légèrement les transactions bancaires et de façon identique pour tous!
Ce système couvrirait également largement l'allocation universelle (A.U.).
Sans rentrer dans un charabia économique, il nous explique cette solution tout à fait faisable :

 

A lire aussi en rapport avec L'Allocation Universelle et son financement ...

L'allocation universelle est-elle finançable ?

La Fraude fiscale

la sécurité sociale?

Ce que coûtent nos parlementaires

Mandataires et cumuls

Les intercommunales

 

embed video plugin powered by Union Development

 

 CHARTE POLITIQUE CITOYENNE DU MCL

Par la présente, toute personne désirant défendre le programme citoyen du Mouvement des Citoyens Libres s’engage à respecter la ligne de conduite définie à la création de notre parti politique et à défendre le programme auprès de la population de notre Pays dans un unique but collectif pour le bien être de toutes et tous. Notre modèle de société se basant sur la déclaration des droits de l’homme, de la femme et de l’enfant n’autorise pas de s’engager dans un but personnel d’enrichissement en espérant un plan de carrière lucratif au détriment des citoyens de notre Pays.

Au MCL, un engagement politique se fait par conviction et dans l’intérêt des populations dont nous serons les dignes représentants afin d’offrir un avenir digne de ce nom aux générations futures. Notre mission est de réinstaurer une ligne de conduite humaine prenant en compte les besoins réels de chaque personne afin de lui assurer un mode vie digne, juste et équitable en s’attaquant aux violations trop nombreuses des droits humains.

Tout le monde peut participer à ce nouveau projet humain et solidaire et offrir ses services afin de représenter notre Mouvement politique dès lors qu’il y aura eu un contact et l’aval avec les membres fondateurs de celui-ci. Toute initiative personnelle est la bienvenue afin de nous faire connaître de manière plus rapide et efficace mais aucun engagement financier et/ou moral ne pourra être pris au nom du Mouvement sans autorisation préalable.

Lors des prochaines élections 2018 (communales) et 2019 (régionales et fédérales), ou avant ces dates si la législature actuelle n'atteignait pas la fin de son mandat politique, notre objectif est de présenter des listes afin de défendre notre programme humain et citoyen partout en Belgique…Notre but étant de viser la « majorité absolue », aucune alliance stratégique n’est envisagée avec un autre parti politique quel qu’il soit.

Notre politique est à l’opposé du système imposé par toutes les formations politiques depuis des décennies et défend uniquement les intérêts de l’ensemble des citoyens de notre Pays, ce qui fait de notre Mouvement politique, le seul parti « combattant » ce système et prônant la solidarité entre toutes et tous.

En cas de majorité absolue, synonyme de victoire citoyenne et de démocratie réelle, plus aucunes barrières ne se soulèvera devant nous pour mettre en œuvre notre projet et appliquer notre nouveau modèle de société basé sur le droit de vivre dans la dignité et la justice pour toutes et tous.

Au cas ou nous nous retrouverions dans la situation ou une coalition serait nécessaire pour accéder à une majorité, la position du MCL sera très claire et transparente : La création de notre Mouvement politique citoyen a pour objectif de changer de système et de modèle de société et non pas d’accéder au « pouvoir à tout prix » comme l’ensemble des partis politiques existants.

Une coalition ne pourrait être envisageable qu’après les résultats du scrutin et sous conditions non négociables :

- Qu’une charte publique et un accord clair et détaillé soient signés entre les différents partis de cette coalition éventuelle.

- Que dans cet accord soit inscrit comme obligations prioritaires, dès qu’un Gouvernement sera formé, l’application de l’allocation universelle et inconditionnelle pour toutes et tous telle que définie par le MCL, la sortie de l’Europe de l’austérité, l’inscription dans notre constitution du recours au référendum populaire pour toute décision engageant notre pays et susceptible de changer le quotidien des citoyens et le respect total de l’entièreté de la déclaration universelle des droits de l’homme, de la femme et de l’enfant qui sera rendue juridiquement contraignante afin que plus jamais personne ne puisse abuser et prendre des décisions contraires à la dignité humaine.

Si une formation politique se refuse à signer un tel accord, nous aurons au moins pu mettre au grand jour et sur la « place publique », que les intentions réelles de celle-ci sont contraires aux intérêts citoyens.

Dans ce cas, le MCL n’a pas sa place aux côtés de partis politiques non démocratiques inhumains. L’accession au pouvoir pour le pouvoir ne nous intéresse pas. Il est dès lors logique et fondé de maintenir notre cap pour atteindre nos objectifs et mener notre campagne de manière crédible avec conviction et détermination. Conscient que la voie politique que nous avons choisie pour changer le modèle de société défaillant dans lequel nous vivons aujourd’hui passe par le fait de « rentrer dans le système pour mieux le défaire », nous resterons très attentifs et vigilants aux comportements de nos différents représentants et/ou élus pour que la philosophie et la ligne de conduite du MCL soit respectée et appliquée de manière humaine, solidaire et en totale harmonie avec les droits de l’humain.

Dans cette optique de changement, il va de soi que chaque représentant du Mouvement Citoyens Libres, qui se verra élu démocratiquement lors des prochaines élections dans un poste ou la rémunération prévue par la législation actuelle correspond au salaire moyen d’un citoyen, consacrera entièrement son temps de travail politique au mandat pour lequel il a été élu.

Dans le même état d’esprit, aucun cumul de mandat ne sera autorisé au MCL. En ce qui concerne les mandats politiques du MCL, et avant de s’engager à défendre le programme humain, chaque élu accepte de manière unilatérale et en âme et conscience à remettre son mandat politique au parti s’il devait s’avérer que notre ligne de conduite et le respect de cette charte étaient bafoués par celui-ci.

Chaque personne voulant défendre et représenter le Mouvement des Citoyens Libres et son programme ne devra appartenir à aucune autre formation politique et respectera scrupuleusement cette charte politique citoyenne par soucis de transparence totale et de crédibilité envers nos sympathisants, nos membres, l’ensemble de la population que nous représentons et que nous défendons.

Avec force, courage, volonté, conviction et détermination….nous y arriverons !

 

 Pascal Masarotti

 Président du Mouvement Citoyens Libres

 

       L'ÊTRE HUMAIN DOIT REDEVENIR LE CENTRE DE NOS PREOCCUPATIONS :

  • Considérant que, conformément à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (de l’humain), la dignité humaine les droits égaux et inaliénables constituent le fondement de la liberté, de la justice et de la paix ;
  • Considérant qu’il est impératif de sortir de ce système défaillant qu’est la démocratie actuelle et qu’il faut que les citoyen(ne)s reprennent leur destinée en main ;
  • Considérant que le pouvoir, entre les mains d’une minorité financière et politique, est une atteinte à la dignité et à la liberté humaines et, de ce fait, s’oppose au progrès social ;
  • Considérant que nous souhaitons une représentativité réelle des femmes et hommes vivants dans notre pays ;
  • Considérant que nous devons œuvrer de manière solidaire ;

Je déclare * (nom, qualité)……………………….

m’engager à travailler dans le cadre de mon action politique en accord avec les procédés et principes décrits dans la présente charte.

 

La base du travail de l’adhérent(e) au MCL est le contact avec les gens et d’inciter la population à s’exprimer. Il/elle l’informe, l’écoute tout en rendant compte de son action au mouvement.

 

Sa mission est de faire part des desiderata de la population sans distinction de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de tout autre opinion, de richesse, de naissance ou de tout autre situation. Tout non-respect de cette charte peut entraîner des sanctions voire l’exclusion sur base de la concertation des membres adhérents.

 

Si l’avenir nous permet de disposer d’élu, ce dernier n’utilisera pas sa fonction pour des intérêts autres que ceux des citoyen(ne)s. Les membres adhérents de MCL ont, dans le cas de non-respect de cette charte, le pouvoir de lui retirer son mandat.

 

Tous membres adhérents s’engagent à respecter cette charte.

 

*La cotisation au Mouvement Citoyens Libres vaut comme signature de la présente charte

Télécharger la charte en format PDF: http://mouvementcitoyenslibres.be/images/charte.pdf

Pour financer l'allocation universelle, je propose de faire exactement ce que font les banques à l'heure actuelle, enfin presque.

Le MCL milite pour une A.U. de 1500€/mois indexée au coût de la vie.

Prérequis:

Pour comprendre ma méthode, il faut connaître les termes Ex-nihilo (du néant) et Réserve Fractionnaire. Si ces termes vous sont étrangers, je vous invite à voir cette vidéo qui explique ce que la banque fait réellement :

Préambule:

L'Allocation est une somme d'argent due à chaque citoyen et ce, chaque mois, sans aucune condition. Pour la financer, il faut plusieurs étapes :

1- Quitter l'Eurozone, afin de récupérer notre monnaie souveraine, en effet, les pays européens ne sont pas libres de frapper monnaie selon leurs besoins, des règles strictes régulent la frappe.

2-  La Banque Nationale Belge doit être nationalisée et citoyenne, offrant des prêts aux citoyens à un taux fixe de 110%, non pas 3% ou 4% sur le long terme, qui vous font payer le double de la somme empruntée, mais bien un intérêt de 10% unique, si vous empruntez 100.000, vous rembourserez 110.000. La durée des prêts sera mise en corrélation avec la somme empruntée, et la capacité de remboursement du citoyen, avec un taux d'endettement maximum de 33%

3- Créer une monnaie nationale belge, j'aime le terme ECU pour le souvenir qu'il évoque, mais aussi pour une signification possible : Electronic Coin Unit. de valeur liée à l'euro, ou de valeur égale à l'euro lors de son lancement.

Fonctionnement:

La Banque Nationale Belge crédite votre compte bancaire de la valeur de l'Allocation Universelle, sur base de la réserve fractionnaire obtenue par les économies d'échelles, et/ou Ex nihilo pour le complément nécessaire.

Afin de ne pas plonger notre économie en crise due à une dévaluation, il faut rajouter à cela une astuce : Les emprunts octroyés aux citoyens serviront de contre-poids à la monnaie ex nihilo, en effet, les remboursements de ceux-ci, seront détruits.
La monnaie récupérée par la BNB retournera au néant, c'est de la monnaie d'usage, qui disparaît après utilisation.

En fait, la monnaie qui subsiste est la monnaie qui passe de mains en mains entre chacun des partenaires commerciaux, mais comme démontré ci-dessus dans la vidéo, l'argent n'est que dette, elle est toujours, sans exception, basée sur un emprunt.
A l'heure actuelle, les remboursements restent dans le circuit et enrichissent une élite avec de l'argent qui n'existe pas, dans le système proposé, l'argent retournera au néant, de là où il avait été tiré, afin d'équilibrer la balance.

Les 10% d'intérêts peuvent servir aux frais de fonctionnement de la banque, c'est une estimation qui peut varier selon les besoins, et qui sait, pourraient tomber à 0% quand la machine tournera d'elle-même.

Conclusion:

Le financement existe déjà, puisqu'il est pratiqué sans vergogne par des banquiers avides de bénéfices, nous en supprimons juste les abus.

Si un détail vous échappe, n'hésitez pas à demander complément d'information.

 

Pour le Mouvement Citoyens Libres:

Olivier Jacobs
Vice président MCL
02/10/2015

 http://www.mouvementcitoyenslibres.be

NB: Si vous recopiez ce texte, merci de laisser le nom de l'auteur original ainsi que le site du MCL.

embed video plugin powered by Union Development